samedi 8 juillet 2017

Comment construire une maison saine ?

Vivre dans un environnement sain


Les Français passent beaucoup de temps dans leurs maisons ou bureaux.
Selon l'observatoire de la qualité de l'air intérieur, nous serions, en moyenne, 67% de notre temps dans un environnement clos (source OQAI ).

Depuis 30 ans, en France, la qualité de l'air intérieur se dégrade. Nous passons la majorité de notre temps à vivre dans une atmosphère polluée.
25 à 30 % de la population est touché par des maladies liées à cette pollution (asthme, rhinite, conjonctivite, allergie, etc.). 

Il existe des pollutions dont on parle plus que d'autres. Le tabagisme, le monoxyde de carbone (100 décès/an), l'amiante et les acariens sont souvent cités.

Dans un registre plus confidentiel, on trouve aussi :
- Le Radon, un gaz toxique, est responsable de 10% des cancers du poumons.
- La légionellose concernait en 2010, 2,4 personnes pour 100 000 habitants.
- les Composés Organiques Volatiles qui sont liés à l'évaporation de composants chimiques que l'on trouve dans les peintures, vernis, colles, nettoyants, bois agglomérés, moquette, tissus neufs,...
- Les endotoxines, substances chimiques qui constitue la paroi de certaines bactéries.
- Les fibres minérales artificielles (laine de roche, laine de verre,...) qui sont classées cancérogènes possibles chez l'être humain (source dangerosité laine de roche >>>).
- L'Oxydes d'azote (NOx) sont liés à la combustion de gaz (gazinière, chaudière, chauffe-eau,...).
- L'Ozone qui est essentiellement produit par les véhicules et certaines imprimantes.
- Les pesticides utilisés à l'intérieur contre les insectes ou animaux se dégradent très lentement à l'intérieur.
- Les plastiques avec en tête de liste le PVC qui est très utilisé pour les menuiseries (voir nocivité du PVC >>>).

Selon l’étude européenne Aphekom (2008-2011) pilotée par l’Institut de veille sanitaire, ces pollutions ont, un très fort impact sanitaire, en particulier pour les enfants. Elles seraient responsables de 25 000 morts prématurés en France et par an. !  Soit, une ville comme Clermont-Ferrand ou Nancy tous les 10 ans...


Comment se préserver de ces pollutions chez soi ?


La première recommandation est évidemment de ventiler votre habitat ou lieu de travail. Je n'insisterai pas trop sur ce point mais, vous pouvez consulter une page dédiée à la ventilation :
>>> ventilation et vmc 

Une fois que vous avez réglé le problème de la ventilation, il convient d'éviter de faire entrer des contaminants dans votre habitat.

Comme nous l'avons vu plus haut, les polluants ne se limitent pas aux composés chimiques. Ils peuvent être bactériologiques, animaux, minéraux,...

Pour les animaux, il faudrait leur interdire strictement l'accès aux chambres. Je pense que beaucoup préférerai mourir plutôt que d’appliquer cette règle simple mais, un chien on chat est un vecteur important d'allergies ou de maladies potentiels (beaucoup d'humains aussi)... Un nettoyage régulier, au savon, de son animal (surtout les chiens) sera très utile. Un poisson rouge présente moins de risque.

On devrait passer l'aspirateur (filtres HEPA) dans toutes les pièces, au moins 2 fois par semaine.
L'aspirateur est très efficace (si il est muni de filtres adaptés), pour de nombreux polluants s'accumulant dans la poussière.

Pour le nettoyage de votre habitat, privilégier les solutions simples. Une éponge propre avec de l'eau chaude et un peu de vinaigre blanc seront très efficace pour la plupart des surfaces.

Si vous utilisez des produits chimiques, il est préférable de les stocker à l'extérieur de la maison (dans un garage). Il faut éviter de les stocker près d'une source de chaleur et ne jamais les mélanger.

La literie doit être nettoyée tous les 15 jours (drap, oreillers,...) et le matelas 2 fois par an minimum.

Supprimer tous les parfums d'ambiance, bougies ou encens qui sont particulièrement irritants.

Concernant les matériaux de constructions ou de décorations, partez du principe que 99% sont plus ou moins irritants, voir nocifs pour la santé. Il faut éviter globalement tous les produits transformés ou issu de la pétro-chimie (pvc, peinture, colles, vernis,...).

De nombreuses enseignes spécialisés proposent aujourd’hui des matériaux écologiques. Il faut donc éviter toutes les autres et choisir des matériaux naturels (laine de bois, parquet massif, peinture minérale ou végétale, enduit chaux naturel, enduit terre, fermacel,...).

Il faut fuir les produits de finitions trop sophistiqués, effet béton cirée, effet chaux naturel, ou high tech que l'on trouve en grande surface. Éviter particulièrement :
- les peintures "dé polluantes" (voir un article sur la peinture Ecosphère >>>). Les termes "assainit votre air" ou "réduit la pollution", permettent de classer ces produits dans la rubrique "arnaque".
- les peintures ou revêtements à effet paillettes, métallisé, béton, brossé, velours, tadelakt,... sont toutes à bannir si vous souhaitez prendre soin de vos poumons et santé en général.
- Les résines décoratives diverses et variées sont souvent encore pire que les peintures...

A noter que tous ces produit sont très couteux et qu'ils peuvent être facilement remplacés par des peintures écologiques (Biofa, Keim, Auro, Natura, Biorox,...) à des couts souvent inférieurs.


Si vous souhaitez de enduits à la chaux ou terre, rien de plus facile. Il existe des produits prêt à l'emploi, (voir par exemple les produits, Saint Astier, Badistuc, Akterre, Argilus, la houillères de cruéjouls,...).

Attention au label comme A+++, qui ne sont là que pour rassurer et continuer à faire du commerce. Les normes de ces labels sont tellement souples que l’innocuité des produits n'est en rien garantie. Il est préférable de se fournir dans des enseignes spécialisés BIO ou d'appeler le fabricant pour connaitre la composition exacte du produit.

Le chaux-chanvre est également un matériaux formidable, aux multiples avantages (phonique, thermique, hygrométrique,...).,

Pour l’isolation, préférez la laine de bois, les bottes de paille, le liège, la laine de mouton,...

Comme pour l'alimentation, il faut choisir des matériaux simples et bruts. Ces produits sont souvent la garantie de la santé.

Pour encore améliorer votre qualité d'air intérieur, vous pouvez opter pour un purificateur d'air.

Purificateur d'air Phillips
J'en ai installé un chez moi et je dois dire que c'est bluffant.

J'ai choisi le Philips AC3256/10. Quand on voit l'état des filtres en quelques jours, on peut imaginer ce qu'on épargne à nos poumons...

Ce purificateur possède plusieurs filtres et je vous garantie que c'est efficace. Il est particulièrement adapté aux personnes allergiques mais, vu la qualité de l'air de la plupart des maisons, je le préconise pour tout le monde.
Je nettoie les filtres environ une fois par mois. L'appareil s’arrête tout seul quand il est trop encrassé. Il indique la quantité de pollution dans l'air. J'ai d'ailleurs remarqué qu'il s’affole quand je fais la cuisine, au gaz. Il détecte en effet, les gaz brulés.
Il est également performant pour les odeurs.

Je vous conseille donc vivement cet appareil si voulez préserver votre santé >>>


Malgré tout, le purificateur ne remplace pas une bonne ventilation (vmc double flux), des matériaux sains et du bon sens. Il me parait par contre extrêmement utile dans les environnements pollués (centre ville, proximité de routes, industries,...).

 J'ai également remarqué que l'appareil s'emballe dès que nous faisons la cuisine, au gaz.

Pour conclure, il est aujourd'hui assez facile d’assainir considérablement la qualité de son air intérieur quand on est informé des dangers. La qualité de l'air intérieur vous permettra d'améliorer votre confort et votre santé, mais si vous fumez, je ne peux rien faire pour vous...


Wifi sans danger pour la santé
Wifi sans danger pour la santé










Le solaire photovoltaique rentable

Les rendements des panneaux solaires photovoltaïque n'est pas au rendez-vous, le retour sur investissement est inexistant, les arnaques ...

Articles les + consultés