dimanche 26 mars 2017

Plomberie : Cuivre, PER ou multicouche

Quel type de réseau pour votre plomberie ?


Malgré les nombreux articles sur le sujet, la question reste ouverte. Quel matériaux faut-il privilégier pour votre réseaux d'eau, dans votre habitation ?

On ne peut pas répondre à cette question, sans au préalable élargir le sujet.

Est-ce que cet eau est destinée à la boisson ? 

Il faut savoir que la qualité de l'eau que l'on boit est en partie lié au réseau. Cet eau est consommable puisque vendu comme tel mais, pas forcément bonne pour la santé. Il est possible de récupérer son eau de pluie pour améliorer la traçabilité et souvent la qualité de cet eau >>>

Si l'on ne peut pas agir en amont de l'habitation et récupérer son eau de pluie,  il est possible de corriger, en partie, la qualité de cet eau dans la maison.
Pour cela, il nous faut un réseau d'eau qui permettra d'assainir ou du moins de ne pas polluer plus.

Le cuivre est sur ce point tout à fait indiqué. Nous avons oublié à quel point ce métal est formidable. Il possède des propriétés surprenantes comme d'être un anti-fongique et anti-microbiens !
Les dernières études (voir source >>>) démontre son efficacité pour lutter contre les contaminations de Pseudomonas Aeruginosa, E. Coli. ou encore la prolifération des légionelles.

Le PER et Multi-couche auront plutôt tendance à ajouter des mico-particules de polyéthylène dans vos boissons...des indices et preuve de biodégradabilité ont été récemment publiés (2014), au moins par deux souches de bactéries.


L'installateur sera-t-il un professionnel ?


Il est clair que l'on ne s'improvise pas soudeur sur cuivre. C'est d'ailleurs la principal raison du succès du PER chez les particuliers et du Multi-couche chez certains professionnelles qui manque de formations.

Le PER, quant à lui, est facile à mettre en œuvre.

Un autre argument souvent mis en avant est son prix. Pour ma part et en tant que maître d’œuvre, j'ai pu constaté qu'il n'y pas de différence significative avec le cuivre, quand il est installé par un professionnel.
Par contre, il est évident que le PER est adapté à la pose pour les particuliers, comme un certain nombre de matériaux modernes. La stratégie de fabricant est toujours la même, proposer des matériaux peu couteux et facile à mettre en œuvre pour s'assurer un maximum de vente.

Le bilan environnemental

Le cuivre est un métal très durable et recyclable à l'infini. Il n’émet aucun COV et il est totalement inerte d'un point de vu sanitaire. Il est ininflammable et incombustible.
Ce n'est pas du tout le cas du PER qui dégage des substances hautement toxique en cas d'incendie et qui comme décris plus haut, se décompose au contact de certaines bactéries. Le PER est couteux en énergie grise, difficilement recyclable et sensible au UV et à la chaleur.

Conclusion

Pour ma part, il n'y pas photo, le cuivre est de loin supérieur au PER ou composite, à tout point de vue, y compris en terme de prix. Son surcout éventuelle est largement compensé par ses atouts.










Le solaire photovoltaique rentable

Les rendements des panneaux solaires photovoltaïque n'est pas au rendez-vous, le retour sur investissement est inexistant, les arnaques ...

Articles les + consultés