dimanche 25 octobre 2015

Architecture bioclimatique et luminothérapie

L'architecture bioclimatique et la luminothérapie ?

Une maison bioclimatique est, par définition, beaucoup plus lumineuse qu'une maison traditionnelle. Cette lumière est naturelle et nous vient directement du soleil. Elle inonde essentiellement les pièces de vie tel que le salon, salle à manger, cuisine,...

Quels sont les effets sur la santé d'une exposition quotidienne à la lumière naturelle ?

La maison bioclimatique permet d'être largement exposée à la lumière naturelle, les jours ensoleillés bien sur. Cette exposition a de nombreux effets positifs.


L'amélioration du moral 

Le soleil participe activement au bien être. Mais, contrairement aux croyances, ce n'est pas le contact des UV sur la peau qui en est responsable. C'est la lumière naturelle au contact de nos yeux qui permet de produire une hormone, la mélatonine et la sérotonine. Ces hormones ont de multiples fonctions bénéfiques sur notre santé, en particulier anti-oxydante. Elle joue également un rôle positif sur notre système immunitaire. Elle interviennent sur notre rythme biologique (circadien) et la qualité de notre moral. Le psychiatre américain Norman Rosenthal a démontré le lien entre lumière et dépression en 1984.Ces recherches ont permises en 2005, la création de la luminothérapie, technique de soins par la lumière artificielle (aux mêmes longueur d'ondes qu'une partie de la lumière naturelle).
Le déficience de lumière est responsable d'hyperactivité chez l'adulte comme chez l'enfant.

Dans le cadre d'une maison bioclimatique, la sensation de bien être que procure la lumière et souvent subtile mais, durable. Les UV étant filtrés par les vitrages sont sans danger et procurent leurs bienfaits.
Les nombreux retour positifs de nos clients sur ce point ont été aussi inattendus que positifs. La phrase qui revient souvent est "nous sommes bien dans notre maison" ou "nous avons l'impression que notre maison nous recharge en énergie".
Ces remarques nous ont amener à réaliser quelques recherches et réflexions.

Il s'avère que l'effet du rayonnement solaire sur le vivant est au cœur même de son équilibre. Les plantes ne poussent que grâce au soleil. Nous nous nourrissons de leurs énergies et le rayonnement solaire est en partie responsable de notre bien être.

Le chauffage solaire peut traverser une pièce de votre maison bioclimatique sans réchauffer l'air. Mais, dès qu'il sera en contact avec la matière solide ou un corps, il produira de la chaleur. Ce principe permet d'apporter confort et bien être sans aucun mouvement d'air ou de poussières.
A l'inverse la chaleur par convection, qui est produite par une source de chaleur tel qu'un radiateur ou un poêle, crée des mouvements d'air liés au réchauffement rapide de ce dernier. Ces mouvements crée un asséchement de l'air, des tourbillons de poussières et favorise la prolifération de mico-organisme pathogènes.

La vitamine D

Sous l'effet du soleil, notre peau produit également de la vitamine D, essentiel pour l'organisme. Elle permet de fixer le calcium et le phosphore. La vitamine D influence plus de deux cents gènes et permettrait de réparer l'ADN. Elle aurait également des effets bénéfiques sur de nombreuses maladies si elle est en quantité suffisante. Les carences en vitamine D sont très fréquentes.


Comme on l'a vu, une maison bioclimatique peut aussi, simplement avec la lumière qu'elle produit, contribuer à votre santé et votre bien être.



samedi 3 octobre 2015

Rénovation énergétique : revoir son isolation ou son mode de chauffage ?

Rénovation énergétique, quels travaux privilégier ? l'isolation ou le chauffage ?


Les deux bien sur mais, dans quel ordre ? Par expérience, j'ai pu constater que le premier réflexe est de changer sa chaudière (du granulés à la place du fioul ou une Pompe à chaleur à la place d'une ancienne chaudière gaz,...). Ce réflexe est souvent conditionné par les conseils de revendeurs d'énergies ou de système de chauffage. Nous sommes tous régulièrement démarchés par ces "experts en rénovation énergétique". Pour un artisan, il est beaucoup plus facile et rentable de remplacer une chaudière que de faire un diagnostique thermique.
 Les aides de l'état, pour la rénovation énergétique ne font pas de différences entre le remplacement de votre production de chauffage ou l'isolation.

Donc, en toute logique, le travail de lobby depuis des décennies ayant fait son effet, c'est le chauffage qui est le premier poste que l'on revoit en rénovation énergétique (dans la plupart des cas).

Et pourtant, quand on sait que l'on peut perdre jusqu'à 30% de l'énergie produite par les combles, on peut vite comprendre l'intérêt de commencer ses travaux par l'isolation.
Plus on isolera sa maison, mieux on pourra être précis sur ses besoins en chauffage. Le but ultime est bien sur de suffisamment isoler pour se passer de source de chaleur artificielle.

Quels travaux d'isolation privilégier ?

L'isolation de la toiture sera le premier poste à revoir et pour 2 raisons. La première, c'est que l'on pourra rapidement faire des économies d'énergie et la seconde, c'est que se sont souvent des travaux relativement bon marché (sauf dans le cas ou l'on devra isoler le toit par l'extérieur). Le plus économique sera le soufflage d'un isolant en vrac, en comble perdu (ouate de cellulose).

Le deuxième poste à revoir est l'isolation des murs. On peut perdre de 20 à 25% par une paroi mal ou pas isolée. Les murs dans l'ancien sont compliqués à isoler. Souvent, le propriétaire ne souhaite pas perdre de surface intérieure et n'a pas assez de budget pour isoler par l'extérieur. Et dans ce cas, il se tourne vers le changement de sa chaudière... C'est une erreur. On vivra beaucoup mieux dans un espace légèrement réduit mais, isoler.
Pour ceux qui ont le budget, l'isolation par l'extérieur est le plus confortable. Cette technique permet de chauffer les masses. Cette chaleur se stocke dans les murs et rediffuse lentement à l'intérieur.

Le troisième poste à étudier, se sont les menuiseries. On perd jusqu'à 15% quand elle sont en mauvaise état ! On choisira du double ou triple vitrage en fonction de l'orientation des façades et du facteur solaire des verres. Un triple vitrage apporte un réel confort puisque la vitre intérieur sera à la même température que l'air.

Enfin, si vous avez réalisé tous ces travaux, il faudra impérativement revoir la ventilation de votre habitat parce que celui-ci est probablement devenu trop étanche. En rénovation, une vmc simple hygro B fait très bien l'affaire.

Pour finir, on pourra isoler le sol, ce qui vous ferra encore gagner 5 à 10 % de chauffage.

On pourra alors, après avoir passer un hiver dans cette nouvelle maison, juger du nouveau confort et de l'éventuelle nécessité de remplacer la chaudière par un poêle à granules, par exemple.




Le solaire photovoltaique rentable

Les rendements des panneaux solaires photovoltaïque n'est pas au rendez-vous, le retour sur investissement est inexistant, les arnaques ...

Articles les + consultés