dimanche 19 juillet 2015

L'orientation d'une maison bioclimatique

Quelle est l’importance de l'orientation d'une maison ?


Comme pour le corps humain, on peut avoir deux approches en ce qui concerne l'orientation et l'environnement d'une maison.
La première c'est de privilégier "le terrain", le potentiel existant. C'est une approche qui consiste à tirer le meilleur partie de la nature. C'est la construction bioclimatique.
La seconde, c'est de faire abstraction de l'existant et d'apporter des corrections artificiels, technologiques ou synthétiques.

Comme dans le secteur de la santé et de l'agro-alimentaire, le bâtiment mise sur la science depuis des décennies (voir depuis le fameux siècle des lumières...). Mais, la science, bien qu'indispensable, est encore loin d'égaler la nature.

 

 

 



Les différentes orientations d'une maison


Quelques soit le latitude en zone tempérée, c'est la façade Sud qui accueille le maximum d'ensoleillement l'hiver. En été, se sont les façades Est et Ouest ainsi que la toiture qui seront le plus ensoleillés. Théoriquement, les façades Est et Ouest sont éclairées symétriquement cependant, l'Est est souvent inférieur du fait des nébulosités matinales. On se protégera donc à l'Ouest avec par exemple,  un brise soleil et l'on évitera les fenêtres de toit.

On aura tout intérêt à privilégier des ouvertures au Sud et a les limiter partout ailleurs.


La meilleur configuration est la forme allongée sur l'axe Est-Ouest. On réduira la profondeur Nord-Sud ce qui favorisera également l'éclairage naturel de toutes les pièces.

Les éclairagistes préconisent de limiter la profondeur des pièces à deux fois et demi la hauteur des fenêtres (soit 4 à 5 m de profondeur environ pour des baies standards). Cette profondeur est également optimum pour un chauffage solaire par rayonnement direct.

Si l'on considère qu'une maison avec 25M² de surface vitrée orientée au sud a un potentiel de 100% d'apport solaire, une maison orientée Est et Ouest n'ont que 65% et Nord 0%.
Concrètement, en Auvergne, cela se traduit par une surconsommation de chauffage pour une orientation plein Nord de 35% et ce, avec n'importe quel système constructif, isolation ou architecture comparable.

Pour une maison de 100 M² RT2012, on peut estimer le surcoût en chauffage de 80 à 240 euros par an. Le dépassement sera beaucoup plus important pour une maison plus ancienne et moins bien isolée.

Mais, la facture de chauffage n'est peut être pas l'essentiel. En effet, beaucoup rétorqueront qu'avec des technologies de chauffages modernes, on pourra compenser une mauvaise orientation. C'est tout à fait faux. On ne pourra jamais remplacer la chaleur agréable du lever de soleil d'hiver traversant la baie vitrée et la luminosité naturelle tout au long de la journée. Pour en savoir plus, voir l'article sur l'architecture bioclimatique et la luminothérapie >>>

L'orientation solaire est à étudiée conjointement avec la compacité de la maison. Pour en savoir plus sur la compacité >>>

Le solaire photovoltaique rentable

Les rendements des panneaux solaires photovoltaïque n'est pas au rendez-vous, le retour sur investissement est inexistant, les arnaques ...

Articles les + consultés