samedi 8 mars 2014

L'étanchéité à l'air et la perspirance d'un bâtiment, quels sont les points communs ?

L'étanchéité à l'air et la perspirance, définitions :

L'étanchéité d'un bâtiment c'est sa capacité à être hermétique à l'air. La RT2012 exige une étanchéité relativement importante de 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles. On arrive à ce résultat en soignant d'abord la conception et ensuite en appliquant des pare-vapeur, frein-vapeur, enduit extérieur, mousse polyuréthane projetée intérieur, joint d'étanchéité Compriband, scotch spécifique,...et surtout, une bonne mise en œuvre globale.

La perspirance concerne plus les matériaux que le bâtiment. C'est la possibilité d'un matériaux à laisser transiter la vapeur d'eau. Plus un matériaux est perspirant et, en principe, moins on aura de risque que la vapeur d'eau contenu à l'intérieure de la maison, se transforme en eau liquide dans les parois en voulant s'échapper à l'extérieure. C'est se qu'on appelle le point de rosée. Attention, il ne faudra pas confondre perspirance et défaut d’étanchéité !


Une maison peut donc être étanche et perspirante. 

Les deux caractéristiques n'ont en fait aucun rapport.
Ce constat permet de répondre aux nombreuses questions qui reviennent régulièrement sur le sujet.

Est-t-il utile d'installer une vmc double flux si j'utilise des matériaux perspirant ?
Oui, si la maison est suffisamment étanche. Je considère que au-dessus de 1 m3/(h.m²), il est inutile d'installer une ventilation complexe et coûteuse, comme une vmc double flux.

Doit-on privilégier le pare-vapeur ou le frein-vapeur ?
Une maison perspirante sera toujours plus saine et durable mais, il faudra pour cela s'assurer que l'ensemble, de la peinture, en passant par le mur, l'isolation et l'enduit extérieur soit perspirant. Il suffit qu'un élément bloque le transfert d'humidité pour que la vapeur se transforme en eau à cet endroit et que la moisissure apparaisse. Le pare-vapeur arrête la vapeur d'eau, il n'est pas compatible avec la perspirance. Mais, une vmc double flux qui fonctionne correctement régule le taux d'humidité.

La perspirance améliore-t-elle la qualité de l'air ?
Non. Par contre, l'accumulation d'eau dans les parois et la formation de moisissures dégradent sensiblement l’atmosphère intérieure. Si votre maison est étanche et correctement ventilée, la perspirance n'aura aucun effet sur la qualité de l'air. Si votre maison est étanche et mal ventilée, ce n'est pas la perspirance des matériaux qui permettra de garantir la qualité de l'air puisque seule la vapeur d'eau est concernée. Pour rappel, la ventilation d'une maison consiste à évacuer l'air pollué et pas seulement la vapeur d'eau. Et même si nous devions évacuer seulement la vapeur d'eau, aucun mur étanche, isolé et perspirant ne permet d'évacuer un volume suffisant de vapeur d'eau (celle crée par la respiration, la cuisine, la lave linge, le sèche linge,...). Un mur qui "transpire" permet au mieux de laisser passer 3% de la vapeur contenue dans une maison ! De plus, cette eau mettra des semaines pour traverser un mur alors que l'air d'une maison devra être renouvelé 5 à 6 fois par jour.

Peut-on se passer d'une vmc avec une maison en paille, en pisé, en adobe,...très perspirante ?
Oui, si la maison n'est pas étanche. Elle ne sera de fait, pas au norme de la RT2012. C'est donc impossible aujourd'hui de construire ce type de maison même si elles ont beaucoup d'avantages. On peut par contre construire des maisons en paille ou adobe, étanches, qui seront donc aux normes. Il faudra prévoir une ventilation adéquate. Pour moi, seul une vmc double flux est appropriée pour assurer la qualité de l'air intérieur.

Il est clair que certains constructeurs préfèrent parler de perspirance pour vendre la qualité de leur construction, en paille par exemple et économiser sur le poste ventilation. Bien que je considère que la maison paille, auto-construite ou pas, soit un excellent principe constructif,  on ne pourra pas se passer d'une ventilation performante et dire que la perspirance suffit à garantir la qualité de l'air est simplement absurde, pour une maison BBC.

La perspirance a toute son importance en rénovation. En effet, les anciens murs, en chaux ou en terre ont absolument besoin de laisser transférer l'humidité sinon ils se dégradent. On apportera donc une attention particulière aux matériaux utilisés pour la rénovation énergétique. Les erreurs à éviter sont d'ajouter des couches d'isolation de laine de verre ou polystyrène sur des murs anciens. Le multipor ou l'isolation par l'extérieur en laine de bois sont beaucoup plus adaptés. L'isolation intérieure est à éviter ou, en très faible épaisseur (chaux chanvre). On parlera alors de correction thermique.

 

jeudi 6 mars 2014

Choisir ses fenêtres dans le neuf et la rénovation

Choisir ses fenêtres dans le neuf et la rénovation


Il existe 4 types de menuiseries utilisées en France :

- PVC
- Aluminium
- Bois
- Mixte bois-aluminium

Elles ont toutes leurs avantages et inconvénients mais, quelle est la fonction d'une fenêtre ?

Une fenêtre doit assurer l'éclairage naturelle, la vue et éventuellement l'aération.
Pour ce dernier point, une vmc performante peut remplacer la fenêtre.

Pendant des siècles, la fenêtre remplissait donc ces 3 fonctions, avec un vitrage simple ou pas du tout de verre...Aujourd'hui, on demande aux ouvertures d'être isolantes, étanches, d'animer les façades et même d'avoir une fonction de chauffage naturelle (apports solaires).

La plus populaire depuis bientôt une trentaine d'année est la menuiserie PVC (de l'anglais
polyvinyl chloride). Elle offre l'avantage d'un prix très économique, ce qui est un argument
majeur. En 2008, le PVC représente environ 63 % des ventes en France, devant l’aluminium (21 %) et le bois qui représente 13 % des parts de marché.

On mesure la performance thermique d'une fenêtre par le coefficient UW. On peut estimer
qu'une bonne performance commence avec un UW de 1.4 W/m2K et peut aller jusqu'à
0.8 W/m2K pour un triple vitrage de qualité. Pour juger de la qualité d'un ouvrant, il faudra
également prendre en compte le facteur solaire lié à la qualité du vitrage et la transmission
lumineuse. Pour cette dernière, c'est le matériaux qui est important. Plus la menuiserie est
fine par rapport au vitrage, plus la transmission lumineuse est bonne. Sur ce point, c'est
l'aluminium le meilleur, devant le bois et enfin le pvc.

Pour la performance thermique, à épaisseur équivalente, c'est le pvc le plus isolant, devant le bois et l'aluminium. Une menuiserie bois de qualité atteindra facilement les mêmes performances que le pvc mais, pour l'aluminium, il faudra ajouter un isolant, type mousse polyuréthane à l'intérieur des profils.

En terme de prix, comme vu plus haut, le pvc est le plus économique, viennent ensuite les menuiseries bois, bois/aluminium et enfin, aluminium.


Pourquoi Bâti Concept écologique ne pose pas de fenêtre pvc ou aluminium ?

Pour l'aluminium, c'est très simple. Ce sont les menuiseries les plus couteuses, les moins performantes thermiquement  / phoniquement et extrêmement gourmandes en énergie grise, donc très polluantes. Le seul avantage qu'elles ont, c'est la possibilité de créer de très grandes baies aux montants discrets.

Pour le pvc, c'est plus complexe. Le polychlorure de vinyle est issus de la pétrochimie à 43 %. Il a donc un bilan en énergie grise très mauvais et l'on peut prévoir que son cout augmente au rythme de celui du pétrole.
Au niveau sanitaire, le pvc seul n'est à priori, selon les études, pas toxique. Par contre, les plastifiants qui y sont ajoutés, de nombreux phtalates sont nocifs et reconnus comme tel par l'OMS, particulièrement pour les enfants. Ces phtalates sont solubles dans l'eau et dans l'air dès que la matière s'échauffe. Pour preuve, depuis peu, de nombreuses industries ne peuvent plus les employer en France (ils sont autorisés dans le bâtiment) :
- De nombreux jouets et objets de puériculture en contenaient, entre autres pour assouplir les tétines...
- Les fabricants réseaux de gaines aérauliques (gaines vmc). Bâti Concept Écologique  utilise
  exclusivement des gaines en PEHD pour leurs qualités "alimentaires" qui garantissent la non migration des molécules potentiellement dangereuses .
- La fabrication de pvc est clairement dangereuse pour les ouvriers et la réglementation en atteste.

Nous pensons qu'il est préférable dans ce contexte, d'appliquer le principe de précaution et donc, nous excluons le pvc de nos maisons, dans le neuf comme dans l'ancien et pas seulement les fenêtres mais, aussi les sol souples et les polystyrènes,... De plus, les fenêtres pvc vieillissent mal parce qu'elles supportent mal les amplitudes thermiques et deviennent moins étanches. Pour finir, et bien que cette dernière remarque soit subjective, je trouve ce matériaux extrêmement laid surtout en rénovation.

Pour ces qualités écologiques, thermiques et esthétiques, nous privilégions les menuiseries bois ou les plus souvent bois aluminium. Ces dernières n'ont que très peu d'aluminium ce qui limite leurs consommations en énergie grise mais, augmente leurs durées de vie tout en diminuant leurs entretiens. En fonction des épaisseurs et qualités des vitrages, nous sommes largement au-delà des performances habituellement posées en pvc ou aluminium.

Le solaire photovoltaique rentable

Les rendements des panneaux solaires photovoltaïque n'est pas au rendez-vous, le retour sur investissement est inexistant, les arnaques ...

Articles les + consultés