dimanche 9 février 2014

La pompe à chaleur, la solution privilégiée pour la RT2012, est-elle vraiment avantageuse ?

Qu'est qu'une Pompe à Chaleur ou PAC ?

C'est un système de chauffage centralisé, de plus en plus utilisé en France pour la construction de maisons neuves. La PAC fonctionne comme un frigidaire ou une climatisation, à l'envers. Le plus souvent, on utilise l'air extérieur (on peut aussi utiliser l'eau ou la terre), pour réchauffer un fluide caloporteur (ou liquide frigorigène). Ce liquide à la capacité de passer d'un état liquide à un état gazeux avec une faible amplitude thermique et inversement. Le passage d'un état à l'autre produit de l'énergie dans un condenseur qui est récupérer pour chauffer votre maison par l’intermédiaire de radiateur ou plancher chauffant.


Principe de fonctionnement d'une PAC AIR AIR















La nouvelle réglementation thermique 2012 privilégie la PAC
La PAC Air/Air a sans conteste, la préférence de la RT2012 et donc des thermiciens par rapport à tous les autres modes de chauffage, pourquoi ? Parce que si on part du principe, le plus souvent admis, qu'une PAC à un COP de 3, donc qu'elle produit 3 fois plus d'énergie (électrique) qu'elle n'en consomme. Qu'elle coûte plus cher qu'une chaudière à gaz ou granules et beaucoup plus qu'un poêle à bois ou granules. Qu'on estime sa durée de vie de 10 à 15 ans maximum. J'ai vraiment du mal à voir l’intérêt d'une PAC.

Je m'explique.
Le prix du kwh de bois est d'environ 0.043 euros et celui de l'électricité à 0.13. L'électricité est donc 3 fois plus cher. Une PAC avec un COP de 3 consomme donc, en théorie autant d'énergie qu'un poêle à bois, sauf que le poêle est :
- 3 fois moins cher à l'achat
- Ne demande aucun entretien ou abonnement (électrique)
- A une durée de vie très longue (beaucoup plus de 15 ans avec un simple ramonage annuelle)
- Ne fait pas de bruit mécanique (une PAC est bruyante)
- Esthétique (ce qui n'est pas le cas d'une PAC)
- Son rendement n'est pas lié à la température extérieure
et détail important, le coût de l'électricité va doubler d'ici à 2020 (annonce gouvernementale) et après, on ne sais pas...mais, elle va sans aucun doute fortement augmenter, en France.

Revenons sur l'entretien d'une PAC. Le coût d'entretien d'une pompe à chaleur est de 150 à 400 euros par an en moyenne (source constructeur) pour garantir un parfait fonctionnement. Pour info, c'est à peu près le coût de chauffage d'une maison bâti Concept écologique de 100 à 200M² habitable, avec un poêle à granules...Un ramonage coûte 50 euros.

INFOS TEST
Un de nos collègue thermicien a réalisé des tests sur des PAC après leurs installations et validé un COP de 3 à 4. Un deuxième test après 1 an de fonctionnement, a révélé un COP moyen de 2.5, donc une perte importante de rendement...On refera le test dans 5 ans.

On obtient un meilleur confort avec une pompe à chaleur que un poêle à bois  buches ?

C'est sans conteste vrai dans une maison au delà de 100m² pas suffisament isolé et peu compact (donc mal conçue thermiquement). On pourra par contre comparer une PAC avec un poêle à granules et là, les différences en terme de confort sont moins flagrantes qu'avec le poêle à buches.

Les chaudières fioul sont par contre, à mon sens moins intéressantes que la PAC, encore que, elle tomberont peut-être moins en pannes si elles sont beaucoup sollicitées, surtout l'hiver... Le prix du fioul est trop élevé pour que cela soit rentable.

La chaudière gaz à condensation est beaucoup plus fiable qu'une PAC, autant sur la durée que sur son fonctionnement l'hiver. La chaudière gaz à condensation est moins couteuse à l'achat et à l'entretien. Une chaudière gaz à une durée de vie longue. En terme de consommation, il faudrait calculer le cout sur 20 ans et pas un cout de rendement théorique des deux systèmes de chauffage.

Le débat pourrait être entre un chauffage centralisé (radiateurs dans toutes les pièces) et décentralisé (un seul point de chauffage) mais, ce n'est pas le sujet de l'article. Une maison bioclimatique, fortement isolé, étanche, avec une forte inertie et une vmc double flux performante n'a pas besoin d'un chauffage centralisé pour offrir un confort optimum.

La PAC produit du froid

Un des argument pour la pompe à chaleur c'est la possibilité de la transformer en climatisation l'été et donc de rafraîchir lors de grande chaleur. En Auvergne, c'est totalement inutile si la maison a été bien conçu. Au pire, lors d'une canicule (période prolongée de forte chaleur la nuit et le jour), un puit canadien sera suffisant et surtout, beaucoup moins coûteux au fonctionnement.
Par contre, pour les régions très chaudes l'été et pas trop froides l'hiver (région côtière), cela peut éventuellement être intéressant. En fait, une PAC fonctionne bien quand elle fonctionne peu (dixit les plombiers, les thermiciens objectifs et les constructeurs de PAC, en off bien sur...). Elle sera donc peut-être adaptée avec la construction de maisons passives mais, de fait très cher pour des besoins en chauffage très faibles.

Donc pour conclure sur la PAC, sa grande popularité est pour moi un mystère, comme l'a été les radiateurs électriques ou la chaudière fioul,...Ce type de chauffage, fortement soutenu par les pouvoirs publics, sont installés en masse et seront tous obsolètes dans moins de dix ans. C'est une logique de très court terme, avantageuses pour les industriels, EDF et les installateurs. Je ne suis même pas certain qu'une PAC soit plus rentable qu'un radiateur électrique inertiel à fluide.

Que ferrons nous de toutes ces PACS quant la RT2020 sera appliquée, dans 6 ans...? Demain !

Rappelons que le ballon d'eau chaude thermodynamique fonctionne globalement de la même manière mais, toute l'année. J'ai donc beaucoup de doute sur sa durabilité et donc, sa rentabilité à moyen terme.

Le solaire photovoltaique rentable

Les rendements des panneaux solaires photovoltaïque n'est pas au rendez-vous, le retour sur investissement est inexistant, les arnaques ...

Articles les + consultés